Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 15:26

~~Congo-B : Les désillusionnés de la nouvelle république Publié le Lundi 9 Mai 2016 Congo-B : Les désillusionnés de la nouvelle république Après sa magouille électorale, Denis Sassou-Nguesso a vu défiler des flatteurs de tous bords. Il y a ceux qui brûlent d’envie d’être ministres et ceux qui meurent d’envie de le devenir. Décryptage. Beaucoup de Congolais souffrent d’une maladie infantile nommée la ministrite. Hélas! En dépit de leurs jérémiades répétées, Sassou ne les a pas retenus dans son nouveau gouvernement. Parmi eux, William Bongo, président de l'ONG "SDA" (Synergie et développement de l’Afrique) puis, dernièrement il a créé le CDPAT (Congo d’abord, Peuple avant tout). Combien d’articles n’ont-ils pas été pondus à son sujet du fait du manque de poste ministériel? Il rêvait d’un grand ministère de la Diaspora, mais connaît-il réellement cette diaspora congolaise dans sa diversité et son éparpillement à travers le monde? Seul Paris semble l'intéresser, ou plutôt les villes lumières occidentales. Or, les Congolais sont aussi nombreux en Afrique du Sud qu'au Maghreb, en passant par l'Afrique de l'Ouest. Y va t-il régulièrement comme il se rend à Paris? Les historiens ou les observateurs politiques y répondront. En attendant ces réponses, il pourrait toujours se contenter d'un secrétariat d'Etat en charge de la diaspora, si Jean-Claude Gakosso (ministre des affaires étrangères et des congolais de l'étranger) et Sassou lui même veuillent bien le prendre en pitié. Il y a Grégoire Lefouoba, prof de philo et ancien ministre. Et, si la philo se rapporte souvent à l’étude du mot « essence », c’est-à-dire ce qui fait l'être, par opposition à son existence transitoire, avec Lefouoba, on tombe souvent en panne d’essence. Du coup le moteur intellectuel de Lefouoba ne démarre plus. Il a été porté disparu durant le débat sur le changement de la Constitution et la campagne présidentielle. Tout ça, pour ménager Sassou et son PCT. Pour quels résultats? «Lefouoba meurt d'envie de redevenir ministre et il s’est tellement aplati qu’il est désormais sous terre, et non par terre», raille un autre prof de Marien Ngouabi. Il y a Jean-Pierre Manoukou, sénateur de son état et Grand Commandeur. Cela ne lui suffit pas, il attend son poste ministériel depuis des lustres, mais ne voit rien arriver. Et il en meurt. Combien de fois n’a-t-il pas mandaté la défunte épouse de Gérald Bitsindou de plaider sa cause auprès de Sassou pour son entrée au gouvernement? Son cabinet (ceux qui vont composer son équipe) est prêt mais le poste ne vient toujours pas, comme bloqué quelque part à Mbanza-Ndounga... Pauvre enfant de la veuve! L’immense Nietzsche faisait un constat implacable à son époque : « Combien d’hommes se pressent vers la lumière non pas pour mieux voir, mais pour mieux briller.» Ces derniers temps deux hommes ont surgit dans la catégorie de ceux qui brûlent d’envie d’être ministres, du moins d'être dans la lumière de la tyrannie (Excusez le contresens). Leur tension artérielle atteint des sommets, faute de n’être pas montés dans le Titanic congolais – un gouvernement voué au naufrage sous peu. Il y a Juste Mondelé, un diplômé de Sciences Pô. Membre du parti politique Club 2002 Pur, on se souvient qu’il avait présidé une séance de collecte de fonds pour la candidature de Sassou, dans un hôtel luxueux de l'avenue Georges V à Paris. Résultat des courses : Sassou ne l’a pas admis à bord du Titanic. Juste crie à l’injustice. Il y a, entre autres thuriféraires, Roger Ndokolo. Ex collaborateur du défunt professeur Côme Manckassa, il a créé un parti fantôme UNNIR (Union pour la refondation républicaine). Sassou n’a sans doute pas apprécié que l’on évoque une refondation de l'état, car cela sous-entend que lui, "le bâtisseur infatigable", a détruit, déstructuré la République, sa République. Mais le pauvre Ndokolo n’abdique pas, il croit toujours en ses chances. Aussi continue-t-il de soutenir aveuglément toute action de Sassou… Tous ces hommes qui meurent et qui brûlent d’envie de siéger au conseil des ministres, survivront-ils à leurs désillusions? Bonjour les AVC! Bedel Baouna

Partager cet article

Repost 0
Published by Bedel Baouna
commenter cet article

commentaires